Charlie Hebdo et la presse étrangère : lorsque la stigmatisation des musulmans de France traverse la mer.

charlie

Une surprise française de taille est venue d’une nonchalance visqueuse s’abattre dans un article anglais édité le 4 novembre 2011 sur le site web de la BBC ayant pour titre « France’s Charlie Hebdo plans reprint of Islam edition » : « Le journal Français Charlie hebdo a l’intention de réimprimer son Edition Islamique ».

Consultées par un correspondant anglais de la BBC, les deux sources françaises de confession musulmane Abderrahmane Dahmane et Dalil Boubakeur se livraient à un exercice d’expression libre sur l’évènement récent des caricatures islamophobes de Charlie Hebdo mettant en scène le Prophète de l’Islam, « leur Prophète ». Le journaliste anglais insiste sur le fait que la représentation du Prophète Mohamed est strictement interdite en Islam.

Ce journaliste très pragmatique va au-delà des diatribes peu savantes de ses confrères de France dont l’unique charge était d’influencer le public français sur les présumés coupables de l’incident en stigmatisant la communauté musulmane. Clair dans sa production d’information, il annonce que Charlie Hebdo quotidien français satirique qui se moque des islamistes envisage de continuer des impressions de 175 000 copies après que ses premières 75 000 copies se soient toutes vendues. Et ce avec l’aide gracieuse de leurs amis solidaires de Libération qui ont accueilli gratuitement l’équipe de Charlie Hebdo dans leur local après que deux cocktails Molotov aux parfums inconnus non identifiés aient détruit celui de ces nouveaux « orphelins » sans domicile, sans papiers ni outils de travail, contraints à la souffrance des islamophobes du syncrétisme politique gauche- droite-extrême droite confondus ; the French kitsch touch, dont les pupilles baignent en ce moment d’amertume en période de conquête électorale.

Du roi andalou au roi des égouts.

Pour ceux qui souffriraient de la « dégout-ine » (sorte de traumatisme émotionnel routinier chez de nombreux musulmans ébranlés par les diverses activités ô combien licites de certains représentants français musulmans) et auraient perdu la mémoire, Abderrahmane Dahmane est l’ex-conseiller technique chargé de l’intégration de Nicolas Sarkozy. Son contrat de travail avait brutalement pris fin le 11 mars 2011. Jadis inspiré par la muse courage, notre roi andalou s’était lancé à la chasse à courre contre l’UMP sonnant presque l’Hallali « “L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans” ou encore “Ce débat, voulu par Nicolas Sarkozy pour la défense des musulmans, a été dévié parce qu’à l’UMP il y a des gens très proches du Front national”.

Que s’est-il passé depuis ? Et bien le roi andalou est devenu Janus et il conte fleurette à qui mieux mieux sur la liberté d’expression de la presse. Tels sont les propos de Monsieur Dahmane recueillis par notre journaliste anglais de la BBC : “We have a sense of humour in the world of Islam,” he said. “What we sometimes say about Islam and the Prophet, among ourselves and in the presence of imams, is worse than what Charlie Hebdo wrote.” :”Nous avons le sens de l’humour dans le monde musulman” a-t-il dit “ce que nous disons parfois sur l’Islam et le Prophète entre nous et même en présence des imams est pis que ce que Charlie Hebdo a écrit ».

La seconde source française est une source élite : le recteur de la mosquée-musée de Paris. C’est avec une légèreté malhabile que Monsieur Boubakeur défend le droit à Charlie Hebdo de s’exprimer même s’ils se moquent du Prophète de l’Islam. Il affirme être extrêmement attaché à la liberté d’expression de la presse même si cette dernière n’a pas toujours été tendre avec les musulmans. Ce paradoxe est comme la rame d’un bateau ; à mesure que le bateau avance elle s’enfonce. Abderrahmane Dahmane et Dalil Boubakeur de concert n’ont point été choqués par la couverture de l’édition.

C’est leur droit, et ils l’expriment à leur manière, cependant dans un désir de transmettre un message imperceptible à tous les musulmans qui liront cet article en anglais et se poseront des questions sur les représentants des musulmans en France. Ce droit d’expression qu’ils exercent dans ce contexte de méfiance des musulmans ne doit en aucun cas imposer le contenu exprimé comme une référence acquise que diverses presses étrangères s’empresseraient de citer. Car c’est en votre nom Messieurs que vous êtes contraints de vous exprimer et non au nom de la communauté musulmane de France. De ce principe honnête que vous ne possédez pas encore, vos vérités subjectives ne peuvent prévaloir sur les nôtres et s’ériger en porte drapeau de la pensée musulmane unique.

Si le Prophète de l’Islam vous lisait peut-être aurait-il souri de votre maladresse volontaire et peut-être aussi vous aurait-il rappelé que les hommes qui viendraient après lui n’en seraient pas.

http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-15589851

http://nominations.acteurspublics.com/focus/11-03-11/abderrahmane-dahmane-quitte-lelysee

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s